[REPORT] MR WAVE WORKSHOP【FRANÇAIS】

**In English Here**

Une fois n’est pas coutume, je vais commencer cet article par une petite FAQ, afin de répondre aux questions que vous ne vous posez pas . Ce sera bref… mais intense.

QUESTION 1: Mais qu’est-ce que tu fous en ce moment?

C’est très facile. Ma vie, en ce moment, ça consiste en ça:

rosie

Et ça:

Al Bundy

Concrètement, des périodes de travail intenses entrecoupées de moments de glande extrême. Certes, j’ai le blojo** en berne mais y’a une bonne raison (fortement lié au Nip Hop Project, qui a l’air de vouloir prendre forme).

**blogging+mojo

QUESTION 2: Et le Hip Hop, alors?

Alors, c’est un peu comme dans les Westerns: ville abandonnée, portes et devantures qui grincent, le vent souffle et une petite tumbleweed passe… Bref, c’est calme, comme le montre le graphique qui suit:

HipHopPOwa_chart
(cliquez pour agrandir)

Afin de sauver l’honneur, j’ai décidé de me ressaisir et de me bouger avant que la rouille ne me ronge définitivement les os. C’est la raison pour laquelle je me suis rendue au workshop de Mr Wave le 10 mai dernier; ça se déroulait à la Juste Debout School, dans le cadre de l’événement Puma School Of Legends (en vérité, j’ai eu la chance de gagner ma place via le jeu concours) .

puma-illustration

L’instant ignorance

En toute franchise, je ne savais pas qui était Mr Wave. Quand j’ai reçu le mail de confirmation, j’ai d’abord fait une mini-recherche google pour me renseigner. J’ai vu qu’il faisait partie du crew New York City Breakers et là je me suis dit: « Ah c’est du break!!??! Mais dans quoi me suis-je encore fourrée?? » (non, parce que le break franchement… regarder: oui; tenter: pas trop; tenter quand tu sais qu’il y a des chances qu’on te voit sur Youtube en train de te vautrer correctement: juste non.).

Avec le recul, je regrette un peu ce manque de connaissances. Ce n’est qu’après coup que j’ai réalisé la chance que j’ai eu d’avoir pu côtoyer un pionnier.

Le Jour J

La JD School était relookée total Puma: des drapeaux à l’entrée, le hall d’accueil repeint d’un rouge flamboyant avec des baskets puma classic suede au nom de chaque danseur ainsi que 2 puma suede géantes (si vous connaissez quelqu’un qui chausse du 246, dites lui de contacter la JD School).
Les murs des salles de danse étaient décorés de street art PUMA (c’était déjà le cas lors de la Juste Debout Week en février mais à ce moment là, la totalité des murs n’était pas encore peints).

Un t-shirt nous a été offert: bon coton bien doux; puma classic suede customisée pour motif; inscription « Puma school of legends » au niveau de la nuque; logos « en dur » au niveau de la clavicule (avant) et de la hanche (arrière). Comme on dit chez moi, « c’est pas de la merde ».

PUMA SCHOOL OF LEGENDS 3

D’autres ont eu des baskets (notamment lors du workshop de Super Dave courant avril). D’ailleurs, on pouvait observer à l’accueil des montages de boîtes de baskets Puma… si c’est pas une incitation au braquage, ça… Mais bon, civilisés que nous étions, ça nous a juste laissé rêveurs…

Le workshop

Au vu de l’événement, au vu du nombre de caméras et appareils photo, il était hors de question de venir parasiter le dress code du jour avec, je sais pas moi… du Nike, par exemple! Tous les logos autre que Puma ont été masqué avec du gros scotch noir de criminel ; on nous a demandé de porter nos T-shirt tout neufs (ah merde! je vais devoir inaugurer de ma transpiration ce beau t shirt blanc immaculé…). En même temps, ils sponsorisent l’événement, ils offrent des goodies, on va pas chialer, n’est-ce pas?

En réalité, je n’ai pas eu besoin de trop transpirer car ce workshop était plus pour nos oreilles que pour nos jambes. Tony Draughon, aka Mr Wave, fait partie de ces « instructeurs » qui sont plus dans la transmission de la culture par la parole que par les gestes. Personnellement, j’adore ce genre de workshops où le professeur te conte le Hip Hop. Tu apprends bien au delà d’un simple geste: tu comprends la culture, l’histoire qui lui est lié. Ca permet également d’aborder la danse sous un angle plus émotionnel, plus spirituel.

Une chorégraphie servait de base pour ce workshop mais une grosse part a été laissée au freestyle:

1) Freestyle dans le sens où le professeur insistait pour qu’on danse comme on le ressent et non pas pour reproduire ce que lui fait,

2) Vrai freestyle. 3 élèves ont été appelés pour improviser.

Personnellement, je redoute toujours ce moment même s’il y a une grosse dose d’adrénaline suivi d’un instant de bonheur une fois que tu es passé. Mais ce jour-là… Je voulais PAS! Je me suis cachée derrière un élève plus grand, j’ai tout fait pour éviter le regard du professeur, j’ai prié de toutes mes forces pour ne pas être choisie… J’avais pas le mojo du freestyle, pas du tout!

Mr Wave, un OG multi-style

Mr Wave se décrit comme un danseur à la signature indéfinissable car « il n’a pas un style mais DES styles ». De ce que j’ai vu ce jour-là, je peux vous le confirmer…

Dans un premier temps, j’avoue être restée de marbre face à sa façon de danser – plutôt orientée wave (en même temps, avec un nom comme Mr Wave… on va dire qu’on s’y attend): alors que les autres élèves étaient émerveillés, moi il me faisait plutôt l’effet d’un poulpe qu’on aurait jeté vivant dans une marmite d’huile bien chaude. Un style très très trèèès électrique en somme… (disons que je préfère de loin l’esthétique des waves bien smooth, bien crémeuses comme KEI du crew japonais Coo-Thkoo).

Ensuite, il s’est plus tourné vers des pops, et là, ce n’est pas la même histoire… pas DU TOUT le même effet! C’était millimétré, puissant, beau et impressionnant.

Bon, je conclue par cette vidéo des New York City Breakers, où on peut voir le maître à l’oeuvre. Etrangement, j’adore ses waves dans cette performance ^^!

.

Woodyni

Publicités

Leave a comment :)

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s