[REPORT] BATTLE AFRO 2013

Crée par l’association Master & Platinum en 2007, le battle AFRO a pour vocation de mettre à l’honneur la culture afro-caribéenne et notamment la danse, à travers des duels chorégraphiques, et plus ponctuellement, des affrontements en un contre un. Les styles varient du coupé décalé au Hip Hop, en passant par le Ragga-Jam et le Dancehall…

Cette 5ème édition avait lieu dimanche 27 octobre, à la Cigale.

–  MINI REPORT  –

De cette soirée je retiendrais surtout le public : c’était BIPOLAIRE. Explications:

Au début, histoire de mettre de l’ambiance gentiment, quelques danseurs exécutaient tour à tour des pas par ci par là. Certains spectateurs – ceux de la fosse – étaient également choisis au hasard pour se déhancher sur la scène… (dans ces moments, j’évite coûte que coûte de croiser le regard du speaker; je cherche un truc dans mon sac, je fais semblant d’être au téléphone, je regarde en direction des toilettes… Mais il est hors de question qu’on me sorte un « TOI MAD’MOISELLE!! ALLEZ, MONTE, VIENS DANSER !!!).

Bref, malgré tout ça, le public reste de marbre.

Bon, tu te dis que c’est pas grave, ce n’est que le début, la salle va se remplir, les gens ne sont pas encore chauds, …etc.

Puis les speakers font leur apparition. D’abord Phil DARWIN, qui prend le mic pour nous faire entendre sa plus belle voix, sur une musique chaleureuse et entouré de belles demoiselles (au passage, c’était moi où il y avait un gros playback? ^^).

Bref, public de marbre.

Ensuite, c’est au tour d’Alicia FALL de faire son entrée, pleine de pêche et d’humour. Et il en fallait, de l’humour, vu la quantité de petits moments de solitude qu’elle a amassé. Elle a su garder le sourire, ce qui est positif 🙂

Le public, toujours de marbre.

Forcément, je me dis que ça va être une soirée quelque peu daubesque à ce rythme là…

Mais tout ça, c’était avant de voir la performance des danseurs. Lors du passage du premier groupe, le DJ avait à peine balancé le son, la chorégraphie avait à peine commencé que j’ai senti le plancher de la Cigale se dérober sous mes pieds: la foule était devenue complètement dingue 😮 !!

Et c’était comme ça pratiquement tout le reste de la soirée : un public en mode tout ou rien, survolté et généreux en émotion durant les performances, un peu plus mou pour le reste. Mieux vaut ça que l’inverse, n’est-ce pas?

Bien évidemment, je ne peux pas vous laisser sans laisser un petit mot sur les danseurs: de l’énergie sans limite, de la créatvité – dans les costumes, les mises en scène, les variations de style de danse – et de l’originalité. Vraiment cool.

Sinon, j’ai eu un réel coup de coeur pour les danseurs hommes. Je ne dis pas cela par rapport à la sueur qui dégouline lentement sur leurs muscles saillants, ça n’a aucun rapport… Je veux dire par là, autant les danseuses sont sexy, elles wine, elles ondulent, les dos se cambrent, les reins se cassent et les fesses tremblent… Mais quand les hommes dansent (dans les styles afro-caribéens, j’entends), il y a un je-ne-sais-quoi dans l’attitude et dans l’esthétique qui me laisse pleine d’admiration…

Le visiorama du battle AFRO,  cliquez pour agrandir – : (et aussi sur FLICKR)

Woodyni

.

Publicités

Leave a comment :)

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s