OBJECTIF JAPON #2

Aujourd’hui, je vais parler du 2ème aspect qui pèse dans le budget du voyage: les transports.

Que ce soit pour s’y rendre ou pour se déplacer à l’intérieur d’un pays, une évaluation des moyens de transports disponibles, une bonne planification et une bonne organisation sont d’autant d’éléments nécessaires afin d’éviter toute dérive.

Toutefois, il existe des personnes désorganisées, nonchalantes, à qui ces règles de base n’évoquent rien. En ce qui me concerne, je ne me contente que d’acheter les billets d’avion aller-retour: gérer ce genre de dépense à la dernière minute, c’est prendre le risque de casquer. Donc j’évite de prendre cela à la légère, histoire de ne pas ressentir une forte douleur là, en bas, vous savez… Dans ce long tunnel sombre qui sent pas très bon.

Le meilleur moyen d’aller au Japon, ça reste l’avion. Le choix de la compagnie dépend un peu de la philosophie de chacun:

  • Les pas exigeants, pour qui un avion n’est jamais qu’un moyen d’aller d’un point A à un point B. Il n’y a pas lieu de dépenser des fortunes pour cela, tant pis si les hôtesses ont le charisme d’une porte de prison, tant pis s’il faut se retenir de boire, de manger, d’aller aux toilettes ou je ne sais quoi…

Gamme de prix ==> 450 à 700 € (China Eastern, Aeroflot)

  • Les exigeants, eux, verront l’avion comme une boîte à sardines qui vole, donc autant essayer d’avoir suffisamment de confort et de services.

Gamme de prix ==> 800 à +inifini € (Les autres compagnies)

  • Troisième catégorie, les stratèges. Ceux-là pèsent le pour et le contre entre faire un vol de 20 heures avec 6 heures d’escales pour 500 euros ou 12 heures de vol sans escale à 900 euros…
  • Dernière catégorie, les gens qui ne se placent dans aucune des précédentes. Cela concerne les radins, les malins, les chanceux, les croyants et j’en passe… Ceux-là, bah… ils profitent des promos (entre autres).

Voilà, je viens de vous sortir ma science pour se rendre au Japon. Qu’en est-il une fois sur place?

Tout d’abord, il y a le sacrosaint JR PASS, le sésame, le précieux, la clé de vos moindres mouvements au Japon. Mais, c’est quoi au fait?

Alors, connaissez-vous le pass Navigo? Ou alors la carte UGC (car tout le monde n’est pas francilien…)? Le JR Pass, c’est un peu le même principe, appliqué au réseau de la compagnie de transport Japan Rail: tu payes une certaine somme pour une durée d’utilisation définie, et tu voyages illimité sur les lignes JR. Exemple: environ 250 € pour un adulte pour 7 jours.

Dans mon cas, je n’avais pas d’intérêt particulier à le prendre. Pour les déplacements au niveau local, c’est pas franchement utile, à moins de tout le temps prendre les transports en commun et pas beaucoup marcher/faire du vélo. Et même, les transports en commun dans une ville n’appartiennent pas tous au réseau JR…

Au niveau national, ça peut être très intéressant mais vu que mon circuit est du genre Tokyo – Osaka – Tokyo, je m’en sors pour moins de 100 euros avec les bus de nuit (et qui me permettent aussi d’économiser une nuit d’hôtel).

Il existe aussi des pass régionaux: Kansai Thru Pass, JR Hokkaido Pass, JR East Pass, etc… Mais voilà, ça reste des pass donc rentables qu’à partir d’une certaine quantité de déplacements et de distances parcourues.

Ensuite, il y a les cartes électromagnétiques faciliteuses de vie:

Elles ne donnent pas accès à des réductions particulières, elles ne renferment pas de super pouvoirs. Elles servent simplement à gagner du temps et à moins se prendre la tête: on y met une certaine quantité d’argent puis à chaque passage de la carte sur les bornes dédiées, le montant de départ est débité du montant du trajet effectué… Ces cartes peuvent être utilisées dans les métros, les trains, les bus mais permettent aussi d’effectuer des paiements dans les boutiques l’acceptant. Elles se nomment SUICA, PASMO ou encore ICOCA (dans le Kansai).

Autrement, il est toujours possible d’acheter des tickets à l’unité. Mais en fonction du trajet, des correspondances, de la compagnie propriétaire de la ligne de transport sur laquelle on voyage, ça peut vite devenir la panacée…

J’ajouterais également, les distributeurs automatiques de tickets sont assez déroutants les premières fois…

JpTkMetroMachn5823

Publicités

Leave a comment :)

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s